Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Projets des partenaires > Le projet bleu de l’association Paysage et patrimoine sans frontière

Le projet bleu de l’association Paysage et patrimoine sans frontière
jeudi 25 février 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG Après avoir conduit avec grand succès un premier projet Grundtvig sur les Langages du bleu en Europe en 2009-2011, l’association PPSF implantée à Saint-Germain-en-Laye coordonne un nouveau projet européen Erasmus +, sous la direction d’Aline Rutily.
Elle conduira ce partenariat stratégique de 8 structures européennes impliquées dans l’éducation des adultes et des scolaires jusqu’en août 2018. Ce projet cible principalement l’éducation des adultes, y compris les exclus quelle qu’en soit la raison : illettrisme, qualification insuffisante, handicap, vieillesse, décrochage scolaire… Un problème sociétal partagé tous les différents partenaires européens de ce projet.
Ce projet a également pour cibles les élèves des établissements scolaires partenaires de l’association Paysage et patrimoine sans frontière, en île de France, mais également dans d’autres départements français y compris l’outre-mer.

Nous déterminons en 2015-2016
- un public cible d’adultes, en particulier des petits groupes de jeunes entre 18 et 25 ans, ayant quitté le cursus scolaire et sans emploi -, des détenus en Maison d’Arrêt et des personnes âgées en Maisons de Retraite,
- un champ d’expérimentation lié à la couleur bleue qui leur permette de développer les compétences-clés qui leur sont indispensables pour mieux s’intégrer dans la société et, pour les plus jeunes, y trouver ou y retrouver un emploi.

Cet apprentissage prend appui sur le patrimoine local où s’illustre la couleur bleue le long de la Seine, des côtes normandes aux musées parisiens et aux vitraux des cathédrales jusqu’à Toulouse et à Albi, villes du pastel.

La méthodologie se construit par la pratique de différents langages - littéraire, linguistique, numérique- dans une approche transversale, où la couleur bleue joue un rôle de vecteur, à travers la photographie, l’histoire et histoire de l’art, la conception de jardin, d’herbiers, de carnets personnels …
L’accent mis sur l’acquisition de compétences -clés : l’écriture, la recherche documentaire, les sciences, l’utilisation des TICE, les métiers du paysage et du jardin, les métiers de l’industrie culturelle - ateliers d’arts liés à l’histoire et au patrimoine…
À partir du chemin du bleu tracé le long de la Seine et sur la route du Pastel au sud de la France, être capable :
- d’en situer, sur la carte, les différentes étapes,
- de faire l’inventaire des bleus observés en photographie et en mots,
- de participer, avec ces photos et ces mots, à une œuvre collective installée dans la ville (street art),
- d’écrire les textes d’un carnet de route personnel
- de l’illustrer par le dessin, la photographie, la peinture, le collage, la calligraphie
- d’apprendre l’histoire européenne du bleu à partir des collections des musées et monuments à Saint-Germain-en-Laye, à Paris, à Reims, à Rouen et Giverny, d’en écrire quelques épisodes à mettre en ligne
- de participer aux différentes étapes de la création d’un jardin dans la ville (de l’esquisse à la maquette et au plan, puis à sa réalisation avec la collaboration des jardiniers de la ville)
- de faire des herbiers et d’en mettre en ligne quelques pages dans un herbier virtuel personnel,
- de participer à un événement prévu en 2018 pour présenter les résultats du projet, les exposer, travailler à leur dissémination (affiche, flyer, article de presse, film vidéo, interview)

Les travaux des apprenants seront présentés à Saint-Germain-en-Laye en mai 2018, pour un grand évènement international réunissant les 8 partenaires associés : expositions, colloques, présentation des résultats du projet, expansion durant 3 ans du Transcultural Carpet Blue créé par Aline Rutily à l’occasion d’un premier projet Grundtvig.

JPEG

Ce module sera validé en 2016-2017 dans différents ateliers et parcours de formation qui se construiront autour du patrimoine culturel de la ville et de ses environs, en île de France, mais aussi dans la région de Toulouse, sillonnée par l’ancienne Route du Pastel.

JPEG

Ces ateliers permettront de rédiger des fiches pédagogiques qui participeront du module pédagogique réalisé au sein du partenariat sous la forme d’un livre virtuel de bonnes pratiques, à l’intention d’animateurs et d’éducateurs d’adultes, mais également de professeurs des écoles, collèges et lycées partenaires de notre action. Les réalisations des apprenants du secteur scolaire seront, eux aussi, présentés à Saint-Germain-en-Laye lors d’un colloque international en mai 2018.

- Voir aussi le projet de l’association présenté à Granada pour la 1ère réunion internationale du projet.


Aline Rutily coordinatrice du partenariat stratégique Erasmus+
Association Paysage et patrimoine sans frontière, Saint-Germain-en-Laye, France

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)