Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Les chemins du bleu en Europe > Histoires Bleues > Le Bleu dans la littérature roumaine

Le Bleu dans la littérature roumaine
jeudi 30 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le mot albastru, est formé par l’adjectif alb (blanc) et le nom astru (astre), qui expriment tout à la fois la pureté de la couleur seule et la lumière qui s’y rattache.
Le bleu est la couleur de l’immatériel, de la contemplation pour accéder vers le monde d’en-haut. Il représente l’infini, le rêve. Pénétrer dans cette couleur signifie passer, comme Alice, au-delà du miroir, dans le « Pays des Merveilles ».

Dans la littérature roumaine, cette couleur est, le plus souvent, associée au ciel, à l’eau, à la lumière, au cosmique, au ténébreux, au vertige. Lecture de morceaux choisis des poèmes de
- « les hôtes du printemps » de Vasili Alecsantri, né à Bacau,
- « L’hiver » de Mircea Cartarescu,
- « Nuances de printemps » de Gheorghe Bacovia (né à Bacau),
- « Incertitude » de Tudor Arghezi
- « Fleur bleue » et « le lac » de Michaël Eminescu
- « Nostalgie » de Lucian Blaga

Vasile Alecsandri "Vestitorii primaverii"
În fund, pe cer albastru, în zarea depărtată,
La răsărit, sub soare, un negru punct s-arată !
(Les hôtes du printemps. Au fond du ciel bleu, à l’horizon lointain, Un point noir s’aperçoit au soleil du petit matin !)

Mircea Cartarescu "Iarna" _Iarna, în lumina albastră a aragazului

stam în bucătărie

vorbim discuții până spre dimineață …
(L’hiver. En hiver, à la lumière bleue du réchaud
. Nous sommes dans la cuisine
 Et causons des causeries jusqu’au matin… )

George Bacovia. "Note de primavara"
Mugur alb, şi roz şi pur,

Vis de-albastru şi azur,
 _ Te mai văd, te mai aud !
(Nuances de printemps. Vert frais, vert frais, Bourgeon blanc, rose, immaculé, Rêve de bleu et d’azuré, Mes yeux et mes oreilles tu fais vibrer. )

Lucian Blaga "Alean"
De nu aş pieri, supt de-un astru
văzut-nevăzut, în albastru.
(Nostalgie. Je ne voudrais pas mourir avalé par une étoile visible-invisible, dans le bleu. )

Tudor Arghezi. "Incertitudine"
Îmi atârna la fereastră

Iarba cerului, albastră,

Din care, pe mii de fire,

Curg luceferii-n neștire.
(Incertitude. Accrochée à ma fenêtre Est l’herbe du ciel, toute bleue, Dont les étoiles jaillissent Par milliers de fils.)

Mihai Eminescu. "Floare Albastra"
Iar te-ai cufundat în stele 

Si în nori si-n ceruri nalte ?(…)
In zadar râuri de soare 

Grămădești-n a ta gândire 

Si câmpiile asire 

Si întunecata mare.

(Fleur Bleue Replongée dans les étoiles Les nuages et les cieux infinis” (…) En dépit des rivières solaires, Dans ta pensée tu réunis, Les larges plaines d’Assyrie, Et même la ténébreuse mer).

Angela Sterpu, Asociatia Accentul Circumflex, Bacau, RO

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)