Pays partenaires :

accueil site > Fiches pédagogiques > Fiches pédagogiques > Adultes > Dans le « Tapis-Jardin Blanc » d’Aline Rutily à St-Germain-en-Laye

Dans le « Tapis-Jardin Blanc » d’Aline Rutily à St-Germain-en-Laye
dimanche 22 juin 2008
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG PROJET

Le « Tapis- jardin blanc » est un « jardin de poche » implanté dans le Jardin des Arts à St Germain-en -Laye, au pied d’une porte, fragment d’architecture auquel il renvoie, par la forme et par la couleur : comme tout jardin, il est un contexte sensible et physique ; il se présente à nous sous la forme de couleurs, d’odeurs, de sons, de sensations tactiles ; ces sensations stockées dans la mémoire - volontaire ou involontaire - constituent la source à laquelle vient puiser l’imagination.

OBJECTIFS

- mettre en jeu l’exercice de la perception imaginative (Paul Klee)
- articuler les langages
- Aborder la démarche artistique de l’installation au contact d »œuvres d’artistes

JPEG

COMPÉTENCES

- Apprendre à prendre conscience des sensations perçues, par l’utilisation d’outils précis (miroirs, viseurs, carnets de notes)
- Apprendre à articuler langage verbal et langage plastique

MATÉRIEL

- des “fenêtres ? et outils de cadrage de formes diverses
- des miroirs
- des carnets, des craies grasses, des pastels
- des appareils-photographiques, des crayons à dessiner
- des foulards
- des boites à collections, une presse

JPEG

ŒUVRES LIÉES

- Aline Rutily, Tapis-Jardin blanc
- Aline Rutily, Carnets de jardin
- Jean-Marie Deroche, Fleurs
- Marinette Cueco, Herbiers

DÉROULEMENT

1) Inventorier les sensations

- la vue, Isoler des détails à observer : le tracé des parterres reprenant, en miroir , la forme de la porte monumentale, les signes et motifs inscrits au sol par le jeu des surfaces végétales et minérales , les veines de la pierre blanche, les détails des sculptures (leur lien avec le thème de l’Annonciation"), le tracé des allées, les inscriptions lisibles sur les murs, le graphisme des éléments architecturaux.
Parcourir des yeux ce jardin de poche conçu, à l’image des mandalas ou des tapis de prière, comme un petit espace à contempler.
Réaliser des palettes et des nuanciers : les différents blancs du marbre des galets au sol, de la pierre sculptée de la porte monumentale, des nuances de verts du végétal, , les motifs architecturaux (arcs, arabesques, frises, croix …) à relever au pastel ou à la craie grasse.
Utiliser les miroirs pour créer des effets de surprise, de perte d’échelle. Conserver des traces de ces observations par la photographie, le croquis, le dessin.

JPEG

- le toucher
Évoluer dans le jardin, les yeux bandés, pour mieux explorer et comparer les qualités tactiles des éléments qui le composent.
Rapporter, classer, conserver, choisir des éléments à insérer dans les feuilles du cahier : terres, feuilles, fleurs, brindilles…

- l’olfactif
Élaborer un répertoire olfactif : le parfum des fleurs, de certains feuillages,, les odeurs de la terre, de l’herbe…

- les éléments sonores
Ils peuvent, selon la même démarche, êtres enregistrés pendant le parcours, et constituer un catalogue de sons à explorer, à identifier, à qualifier.

2) Articuler les langages

Des mots et des phrases sont notés à chaque étape pour :
- qualifier les sensations inventoriées,
- exprimer ce qui est ressenti par chacun.
- identifier : les noms de plantes, les noms des personnages célèbres inscrits dans l’histoire du « Jardin des Arts », de Saint-Germain-en-Laye, en particulier les Frères Véra, créateurs de jardins.

Des images mentales naissent de cette articulation entre les différents langages ; des choix s’opèrent, un itinéraire personnel se dessine, qui va structurer la réalisation de chaque page d’ un « carnet de jardin ».

JPEG

PROLONGEMENTS

Réaliser l’Herbier du jardin blanc en travaillant avec les œuvres de Marinette Cueco.
Des peintures de fleurs blanches, en travaillant avec les oeuvres de Jean-Marie Deroche.

ÉVALUATION

Elle portera sur la diversité
- des traces recueillies
- des projets de réalisation plastique

JPEG


Aline Rutily Conseillère pédagogique en Arts Visuels. Yvelines. France

Commentaires
  • Anne Gateau
    17 mars 2009

    PROJET
    Il s’agit de proposer au public de lire à haute voix dans l’espace du jardin public aménagé en théâtre de verdure des "feuilles de livres". Ces "feuilles de livres" sont des feuilles de papier au format A4 sur lesquelles seront imprimés des extrait (dix lignes) de romans consacrés au jardin :
    - Marcel Proust (La recherche du temps perdu), en français
    - Karel Čapek (L’année du jardinier - 1929), en tchèque et en français
    - Songe de Poliphile (attribué à un certain Francesco Colonna) en italien et en français

    OBJECTIFS _ s’entraîner à lire à haute voix 
 découvrir des textes incontournables
 Enrichir sa manière de s’exprimer en public

    COMPÉTENCES _ Savoir lire à haute voix 
 Tirer parti de langues européennes
 Explorer des techniques associant vision, expression orale et corps 
 Participer à la réalisation d’un spectacle collectif
    MATÉRIEL _ Des feuilles de papier au format A4
 Les livres de référence en italien, en tchèque et en français 

    OEUVRES LIÉES
    - Marcel Proust, La recherche du temps perdu,
    - Karel Čapek, L’année du jardinier,
    - Songe de Poliphile

    DÉROULEMENT
    Avant la séance : 
Lire les livres proposés.


Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)