Pays partenaires :

accueil site > Herbiers

Herbiers

Herbarium praestat omni iconae. Natura viva praestat omni herbarium Carl von Linné

Qu’il s’agisse du Tebtynis égyptien sur papyrus, de l’Historia plantarum du philosophe grec Théophraste ou du Codex du médecin et pharmacologue Dioscoride, les plus anciennes collections de plantes de l’Antiquité, figurées ou écrites, montrent que l’ herbier est au carrefour de nombreuses sciences comme la médecine, la pharmacologie, la botanique, la papyrologie ou l’informatique, mais également histoire, la philosophie, la littérature, les arts, pour ne citer que ces domaines de la connaissance et de la pensée.

Les herbiers d’écrivains ou de peintres sont célèbres comme ceux de Johann Wolfgang von Goethe, de Jean-Jacques Rousseau, de Pierre –Joseph Redouté ou de Colette ; de nombreux artistes contemporains réalisent des herbiers, comme le land artiste Richard Long ou Maurizio Nanucci de l’Arte Povera.

En devenant virtuel et transnational, cet Herbier que j’ai conçu pour le projet européen Langages du végétal en Europe confronte les différentes collections de plantes, les méthodes de leur réalisation et leurs langages, y compris le latin.

Chacune de ces collections devient l’un des fascicules d’un grand herbier virtuel, où s’articulent le scientifique et l’artistique, illustrant l’infinité des rapports du langage et du végétal, du discours et de l’expérience, du mythe et du réel, des mots et des choses …

- L’herbier « artistique » est raconteur d’histoires, de poèmes ou de mythes. Il peut également présenter les collections d’un peintre ou d’un écrivain. L’herbier « scientifique » a pour objet l’étude et la reconnaissance des plantes. Il peut être personnel ou familial ; vous pouvez également présenter l’œuvre d’un botaniste célèbre. Attention : il faut avoir obtenu l’autorisation de reproduction dans notre site.

Aline Rutily


- Instructions et procédure pour créer un "herbier" :

Qu’il soit « artistique » ou « scientifique », l’herbier s’illustre d’un court texte et de 10 illustrations : photographies de plantes séchées et collées, clichés de végétal, dessins, peintures … Vous pouvez préalablement incruster dans les images les noms des plantes choisies.

La mise en ligne de votre herbier se fait en deux étapes :

1. Préparer les documents à mettre en ligne :

  • Un titre de quelques lettres, qui apparaîtra sur l’étiquette de la première page.
  • Les réponses obligatoires aux questions : Sciences ou arts ? Titre, Lieu, Date , Auteur, Email
  • Un texte de 1000 signes environ dans « Commentaires ».
  • 10 images verticales, hauteur 800 pixels environ, largeur 600 pixels. Résolution moyenne (72). Placer les images dans un dossier en les numérotant de 1 à 10. L’image 1 s’affichera au-dessus du titre du carnet.

2. Mettre en ligne

  • Remplir les différentes cases obligatoires.
  • Copier le texte dans « Commentaires ».
  • « Parcourir » sous Image 1. Sélectionner, dans le dossier, la première image.
  • « Parcourir sous Image 2 » Recommencer pour la deuxième image, puis ainsi de suite pour les autres images.
  • « Valider » l’herbier, en bas de page.

L’herbier est proposé. S’il est validé et accepté, il sera visible dans la rubrique Herbiers dans 2 à 3 jours au maximum.

Proposer un nouvel herbier
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
[Obligatoire] :
:
:
:
:
:
:
:
:
:
: