Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Dissémination du projet > Ravenna 22 novembre 2016 Les chemins du bleu au fil du Pô

Ravenna 22 novembre 2016 Les chemins du bleu au fil du Pô
mardi 22 novembre 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

JPEG - 314.2 ko

Ravenna et les voies d’eau dans les terres du Pô
Les caps, ports et escales à l’époque romaine et au Moyen-Âge

Depuis l’Antiquité, comme le démontrent les fouilles archéologiques et les sources écrites, le Pô représente l’axe dominant du système des communications fluviales de l’Italie du Nord, grâce à l’intermédiaire du port de Ravenna, actif à l’époque romaine dès les temps de la République.

Quand l’empereur Auguste choisit Ravenna comme siège de la flotte prétorienne et qu’il fait creuser la Fossa Augusta, canal qui relie le port au Pô, la ville joue un rôle considérable en Méditerranée, dans les échanges commerciaux avec ceux de la plaine du Pô. Elle gardera cette fonction quand elle sera capitale de l’empire romain, des règnes barbares et de l’exarchat byzantin.
Les sources attestent des services de navigation réguliers entre Pavie et Ravenna et indiquent les embarcations qui parcouraient le Pô et qui remontaient contre courant avec le système de halage où les bateaux, qui habituellement sont retenus par les amarres, sont au contraire tirés par des cordes et, en changeant leurs rôles, les hommes aident leurs navires avec les pieds .
Au Moyen-Âge, quand la situation politique et le cadre géophysique se sont modifiés, Ravenna, dans une optique plus limitée, continue à exploiter les voies d’eau internes, qui la mettent en communication avec le Pô et reste une étape obligée dans le réseau hydrographique de la plaine padane et un point de raccord avec les zones de production agricole.
Aux XIIe et XIIIe siècles, dans le cadre d’une réorganisation générale du territoire avec l’excavation de canaux on développe le réseau hydrographique des villes de la région Emilia. Ravenna s’achemine vers un processus de « ruralisation », mais elle garde une place prépondérante pour le commerce du sel.
A cette même époque pour défendre le passage des bateaux et pour encaisser les péages aux points stratégiques du Pô et des canaux qui lui sont reliés, on construit des tours et des châteaux dont il reste quelques témoignages et des vestiges toponymiques.
Ravenna et le Pô, un fleuve et une ville qui ont marqué l’histoire dans l’espace et dans le temps.

Professeur Osiride Guerrini, 22 novembre 2016, Aula Magna de la Casa Matha, Piazza Andrea Costa, Ravenna, IT

- Parmi le public qui assiste à la conférence, l’équipe de Montecchio Emilia témoigne
- Voir le communiqué de presse

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)