Pays partenaires :

accueil site > Fiches pédagogiques > Fiches pédagogiques > Adultes > "Chemins du bleu au Jardin des Arts ", Saint-Germain-en-Laye.

"Chemins du bleu au Jardin des Arts ", Saint-Germain-en-Laye.
mardi 6 mars 2018
Version imprimable de cet article Version imprimable

PROJET
Éduquer de jeunes adultes, sans emploi et en grande précarité, aux métiers du paysage et du jardin, en les associant à toutes les étapes de la conception d’un jardin dans leur ville. Depuis 2017, une convention a été signée entre la ville de Saint-Germain-en-Laye et l’association Paysage et Patrimoine Sans Frontière, pour que ce projet bénéficie aux jeunes sans emploi de la Mission locale. Le site d’implantation du jardin est le Jardin des Arts, au cœur du centre historique et du pôle culturel de la ville de Saint-Germain-en-Laye, proche des musées, du château et du RER.

PUBLIC
Jeunes sans emploi de la Mission locale, âgés de 18 à 25 ans

COMPÉTENCES CLÉS
- Communication dans la langue maternelle
- Sensibilité et expression culturelle
- Compétences scientifique, mathématiques et numériques
- Compétences sociales et civiques

OBJECTIFS
L’objectif de ce projet est social, humain et environnemental : encadrés par des professionnels du paysage et du jardin, les jeunes adultes participent à toutes les étapes de la réalisation d’un projet de conception d’un jardin dans leur ville.

1) Réaliser un diagnostic du site
- Être à l’écoute de ses propres perceptions pour exprimer un ressenti personnel, le communiquer aux autres
- Travailler de façon individuelle ou en groupe pour construire et communiquer un diagnostic complet du site Au sein d’ateliers, utiliser des plans, rédiger des questionnaires et des interviews pour réaliser un dossier complet sur : l’histoire du site, son orientation, son climat, son plan, son usage, sa géomorphologie, sa situation dans la ville, le bâti, ses couleurs, ses plantes et celles qui sont adaptées dans les autres jardins de la ville, les vues que l’on a du jardin de l’intérieur du bâti, de l’extérieur, en passant, en s’arrêtant, les chemins et circulations, les usages du jardin, les volontés de la Ville propriétaire du lieu…

2) Construire des esquisses de jardin utilisant la couleur pour répondre à « l’esprit du lieu »
À partir du diagnostic, les jeunes font des recherches sur les enjeux du jardin.
1er enjeu : la couleur
Découvrir l’utilisation de couleur dans les œuvres des artistes, des les jardins
Le manque de couleur constaté dans le diagnostic les oriente vers le choix d’un « jardin de couleurs ». La présence, dans le site, de l’Espace Véra, dédié aux œuvres des frères Véra, peintres et créateurs de jardins très colorés, de la Maison de l’Europe, la proximité du Musée Maurice Denis où s’illustre le « bleu des nabis », oriente le projet vers le choix du bleu.

Comprendre, communiquer, s’exprimer sur la couleur bleue en observant et en choisissant des œuvres d’artistes
- en visitant les « œuvres bleues » du Centre Georges Pompidou et du Musée de l’Orangerie à Paris, pour faire des choix d’œuvres susceptibles d’orienter leurs esquisses. Ils préparent des exposés, effectuent des recherches documentaires sur le bleu
- en utilisant l’internet, pour élaborer une collection personnelle parmi les images produites par les partenaires européens sur tous leurs « bleus » en particulier dans www.transcultural-carpet-blue.eu et dans son Blue Book http://www.transcultural-carpet-blu…

Comprendre, communiquer, s’exprimer sur les « jardins de couleur bleue »  :
- le jardin du peintre Claude Monet à Giverny (cf. Fichier « Pédagogie de la couleur bleue en Europe. Fiches pédagogiques « A Giverny, de l’exploration sensorielle du bleu au carnet de mots » p. 9 et « Du jardin de Giverny à la peinture murale » p.111)
- les jardins de couleurs du Festival des jardins de Chaumont sur Loire

2e enjeu : la rencontre entre les arts suggérée par le nom du lieu « le jardin des arts  »
Tout au long de ces ateliers, le projet prend forme : un jardin de couleurs, construit d’îlots de verdure, où domine le bleu, évoquant la rencontre entre les arts : musique, peinture, architecture, sculpture…

3) Finalisation du projet de jardin : de l’esquisse au plan masse et à la palette végétale
- Le thème de la théâtralisation du bleu structure l’ensemble du Jardin. Il fait apparaître des loges, des gradins, une scène et un fond de scène. Un Amphithéâtre prolonge en plein air la scène du théâtre Alexandre Dumas. Ce thème « met en scène » la couleur en proposant des chemins où l’on croise successivement la musique, la sculpture et la peinture.
- La musique de Claude Debussy s’illustre dans ce lieu
Proche du Musée dédié au musicien, un jardin de vagues rappelle les thèmes aquatiques favoris de son œuvre, au nord-ouest du site par un espace fluide, mouvant, où les graminées jouent un rôle essentiel. Scintillements, contrastes, transparences des coulées végétales sur lesquelles « vogue » le Nautonier.
- La peinture s’évoque dans la partie sud du jardin :
Un jardin carré met en scène la diversité des nuances de bleu obtenues en juxtaposant végétaux et pierres colorées au pied de l’un des murs du jardin, un « nuancier végétal » à l’est prend la forme d’un éventail, évoquant les jardins et la peinture « Art Déco » des frères Véra, paysagistes saint-germanois du début du XXe siècle, dont les œuvres colorées sont conservées dans le Jardin, à l’Espace Véra.

PROLONGEMENT
Du plan masse à la réalisation du jardin.
Le jardin a pu voir le jour, grâce à la collaboration du Lycée Agricole et Horticole de Saint-Germain-en-Laye et au soutien de la Ville, de la Fondation Crédit Agricole Île-de-France, de la Fondation Batigère Île-de-France, du département des Yvelines, de l’entreprise Cupastone. Les jeunes adultes de la Mission Locale sont alors invités à participer à la réalisation du jardin à partir du plan qu’ils ont élaborés :
- réalisation de devis pour la commande des plantes et matériaux,
- préparation du sol et terrassement,
- plantations,
- pose des pavements et jardinière

Des évènements au Jardin en 2018, à l’échelle locale et européenne :
Expositions à l’Espace Véra, du 5 au 9 juin 2018
- Exposition des travaux de conception de jardin des jeunes (plans, carnets, esquisses, herbiers et dessins)
- Exposition internationale d’art postal proposé aux scolaires, aux artistes, aux adultes, aux jeunes de la Mission Locale, aux personnes âgées de l’EHPAD de la ville de Le Pecq- sur-Seine à tous les partenaires du projet Erasmus + sur le thème « Bleu comme un jardin sans frontière ». La remise des prix est prévue le 8 juin 2018.

- Colloque international à l’Auditorium de la Médiathèque du Jardin des arts, les 7 et 8 juin 2018 - Colloque international réunissant les partenariats Erasmus + Les chemins du bleu en Europe et Jardins sans frontière pilotés par l’association Paysage et patrimoine sans frontière : 25 experts provenant des jardins botaniques des universités de Montecchio Emilia en Italie, de Granada en Espagne, du Centre d’étude pour le Paysage et le Jardin de Toscane, pour ne citer que ces sites prestigieux.Présentation des réalisations du projet rédigées par les experts et professeurs du projet Erasmus+ Les chemins du bleu en Europe :
- le site web en 3 langues www.paysage-patrimoine.eu et de deux publications en 5 langues,
- la publication en 5 langues Pédagogie de la couleur bleue en Europe
- la publication en 5 langues Les chemins du bleu en Europe

Des performances, un récital au jardin les 7 et 8 juin 2018 `
- Transcultural-carpet blue, œuvre collaborative, à laquelle participent tous les membres de la délégation européenne invitée, de nombreux habitants de la ville et de nombreux internautes à travers l’installation virtuelle www.transcultural-carpet-blue.eu
- Un récital de musique au jardin (percussions accompagnant les performances).
- Des animations au jardin pour les scolaires
En mai-juin 2018, des animations sont prévues pour les écoles maternelles, élémentaires et collège partenaires du projet : collège Marcel Roby à Saint-Germain-en-Laye, écoles maternelles et élémentaires de Marly-le-Roi et Saint-Germain-en-Laye : ateliers d’écriture, herbiers, photographie, art postal, arts visuels, performance, carnets de jardin.

Les formateurs sont des concepteurs de jardin comme Nathalie Chancel, Nathalie Magret et Élisabeth Crombecque, ou comme Michel Farris, jardinier en chef du Jardin du Musée Albert Kahn. Ce sont également des formateurs comme Franck Zawadka, professeur pilote de l’atelier « Paysage » du Lycée Horticole et agricole de la Ville de Saint-Germain-en-Laye, des formateurs dans la pratique de l’écriture comme Alexandra Koszelyk et Chantal Richard, de l’infographie comme Jean Soulier, des arts visuels comme Annick Le Caro, Dominique Watrin et Marie-Claude Le Vaillant, de l’histoire et de la géographie, comme Alain Quagliarini.

La coordination de ce projet soutenu par le programme Erasmus + et porté par l’association Paysage et Patrimoine Sans Frontière est pilotée par Aline Rutily, pédagogue, docteur en Sorbonne es Sciences de l’Art, artiste plasticienne, formateur au paysage et au jardin et Jean Soulier, président de l’association. Ils sont les auteurs du site web du projet http://paysage-patrimoine.eu et des outils en ligne : carnets bleus de jardin, herbiers bleus, sitothèque, galerie de jardins, fiches pédagogiques.

L’équipe de l’association Paysage et patrimoine sans frontière

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)