Pays partenaires :

accueil site > Partenariats Erasmus+ > Jardin sans frontière : une école pour développer les compétences -clés en (...) > Paroles de formateurs > Sur leur propre formation de formateurs "entre pairs" > Formations de formateurs à Padova, Italie

Formations de formateurs à Padova, Italie
dimanche 18 août 2019
Version imprimable de cet article Version imprimable

Grâce au projet Erasmus + Jardin sans frontière. une école pour développer les compétences clés en Europe, les formateurs de l’association Paysage et patrimoine sans frontière ont pu bénéficier de mobilités d’apprentissage dans le jardin botanique de Padova, Italie. Quelques extraits de leurs bilans personnels.

"Dans un premier temps, il s’agissait d’étudier cet espace sous l’angle du néophyte, par une approche sensible et sensorielle. Nos activités ont, dans un deuxième temps, permis de poser un autre regard sur cet espace, au travers de l’apport de connaissances scientifiques et historiques sur le lieu permettant d’en comprendre l’organisation, de « faire parler l’espace » et son fonctionnement. Enfin, dans un dernier temps, nous avons cherché à focaliser notre regard sur des détails, en utilisant notamment la photographie pour cadrer des morceaux de jardin, de plantes et de bleus que nous devions ensuite décrire et finalement mettre en ligne sous la forme d’une sorte d’herbier virtuel."
Philippe, Formateur en Histoire dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et professeur de collège.

" Faire travailler l’expression dans un cours en prenant en compte les élèves en difficulté : prise de photographies, d’impression et choix de mots tout le long de la semaine, en faire une banque de données pour écrire des haïkus sur les thèmes du jardin et du bleu. Comment choisir à travers un large choix de mots et d’images celles qui résonnent ensemble pour chacun. Le nombre limité de mots d’un haïku permet également de travailler sur comment exprimer le mieux ce que l’on veut dire. "
Claire, Formatrice en Histoire dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et archiviste.

" Pratiques artistiques accessibles autour de la photographie, l’écriture poétique, les arts graphiques et numériques.
Mise en place d’un carnet et d’un herbier virtuels avec photos et textes.
Écriture de haikus et réalisation de dessins à l’aquarelle.
Avec toujours l’objectif de favoriser les échanges, d’encourager, de faciliter la communication orale et écrite.
Échanges d’expériences personnelles et cours collectif avec la mise en place d’ateliers et de table rondes pour travailler en équipe et renforcer l’esprit de groupe
."
Pascale, Formatrice en langues vivantes dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et professeur de collège.

Visites commentées du Jardin botanique de Padoue, de ses ressources, de son histoire, de son organisation avec mise en pratique photographique dans le but de participer au carnet en ligne et réflexions sur la richesse patrimoniale d’un tel espace et de l’exploitation qui peut en être faite, pour son appropriation par des apprenants en difficulté.
Miser sur l’émerveillement face à une œuvre patrimoniale, pour aiguiser l’envie d’apprendre, d’élargir ses connaissances.
Ateliers de création en plein air d’un haïku et d’une esquisse, échanges sur l’intérêt de passer par le vecteur de la création, pour extérioriser, s’exprimer, passer outre ses potentielles difficultés
.
Virginie, Formatrice en Histoire dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et professeur de collège.

"Découvrir des lieux historiques, tenter de faire dialoguer, de faire parler les monuments : pratiques innovantes permettant à chacun de pouvoir s’exprimer et ainsi d’être valorisé dans son groupe.
Développer des moyens de communiquer dans la société à travers une culture européenne commune
Élaborer une culture historique du jardin botanique, notamment par une collection de photographies et de mots. Découverte d’une approche sensorielle par les adultes malvoyants
Création de carnets virtuels croisant les approches scientifiques de l’herbier et les approches poétiques, valorisant les productions des apprenants
Création de haïkus, à partir d’une collection de mots. Par un procédé simple mais valorisant, permettre à chaque apprenant d’échanger oralement et par écrit avec les autres
Mise en place d’activités structurantes, favorisant la confiance en soi et utilisant l’outil numérique pour valoriser les créations personnelles"
.
Naïma, formateur "Petite enfance" dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et professeur des écoles.

"Création de haïkus peints. Travail sur le champ lexical, sur un genre normé, mais aussi ouvrir à de nouvelles synesthésies, grâce à l’écriture "in situ".
Échanges d’expériences et de pratiques pédagogiques autour du jardin de Padova
Créer des liens entre écriture et image
Décomplexer la parole et l’écriture en passant par l’immersion (le "punctum")
Parler de nos approches, les comparer, faire du sens et du partage. Croisement des regards, des lectures, des écritures
Faire parler jardin à Padova : mettre en regard nos approches
"
Alexandra, formateur en Lettres classiques dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et professeur de collège.

Pratiquer des échanges interdisciplinaires en utilisant les ressources d’un jardin botanique
Faire connaître auprès d’un public d’adultes les moyens de comprendre les grands enjeux écologiques contemporains
Proposer des activités redonnant du goût pour les sciences, grâce à des ateliers alternant temps individuel et temps collectif, et articulé sur plusieurs disciplines : collection de textes et de photographies dans un « herbier virtuel »
Proposer des activités permettant d’aborder des contenus scientifiques motivants et qui redonnent confiance : pratique d’ateliers (écriture, photographie, herbier) mettant en jeu des compétences clés que l’on peut évaluer
Faire utiliser des approches créatives de l’outil numérique mettant en ligne les productions des apprenants sur le site www.paysage-patrimoine.eu dans plusieurs langues.
Jean-Michel, formateur en Sciences de la Vie et de la Terre dans l’association Paysage et patrimoine sans frontièreet professeur de collège.

Travailler en équipe avec mes « pairs » :
Après chaque visite de jardin, il nous est demandé de réfléchir à une activité pédagogique particulièrement adaptée à ce jardin. Il est rassurant de constater que de réfléchir avec le point de vue de plusieurs formateurs, permet toujours d’enrichir cette activité et de lui donner un contenu plus ouvert, et plus « éclairant ».

Faire évoluer les compétences-clefs de mes apprenants dans le domaine de leur langue maternelle :
Appliquer des mots ou créer de courtes phrases, accompagnant un dessin ou une photographie, permettant de définir par exemple, des sentiments ressentis, ou des éléments constitutifs du jardin : ce travail que nous avons mené pour nous, serait un excellent exercice nos apprenants.

Faire évoluer les compétences-clefs de mes apprenants dans le domaine des mathématiques, des sciences, de la technologie et du numérique :
Lors de la pratique de l’activité « Descartes au Jardin » que les jeunes lycéens de Padoue ont pu utiliser leurs connaissances en mathématiques, en trigonométrie et en géographie, pour reporter sur un plan du jardin, leurs déplacements dans les allées. Pour essayer de capter l’attention des jeunes gens, nous avons pu apprendre à créer des cours et des questionnaires à l’aide d’un site web, les reportant dans une application numérique : les apprenants peuvent alors interagir en utilisant leur téléphone… sur la même interface que les réseaux sociaux qu’ils utilisent si souvent.

"Faire évoluer les compétences-clefs « Apprendre à apprendre » : C’est aussi avec l’activité : « Descartes dans le jardin », par exemple, que nous avons pu prouver que les connaissances déjà acquises peuvent servir à répondre au questionnaire demandé. Par exemple, à l’aide de leur savoir en mathématiques et en géographie et grâce à des outils de mesure simples, qu’ils maitrisent déjà très bien (décimètre, rapporteur, compas..), ils ont pu reporter sur des plans les tracés de leurs « déplacements » dans le jardin".
Nathalie, Formateur au Paysage et au Jardin dans l’association Paysage et patrimoine sans frontière et Architecte -Paysagiste

Commentaires
    Il n'y a pas de commentaires.

Modération du forum

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)